Sommeil bébé


On ne peut bien sûr pas dire avec certitude si les bébés rêvent d’être allaités au sein. De mon point de vue, cependant, il y a beaucoup à dire à ce sujet.

 

Dans le sommeil paradoxal

la phase de sommeil dans laquelle nous rêvons – le cerveau est presque aussi actif que lorsque nous sommes éveillés.

Les nouveau-nés sont très actifs et bruyants pendant leur sommeil, et les nouveaux parents le remarquent généralement très rapidement après la naissance.

En effet, les nouveau-nés passent jusqu’à neuf heures – environ 50 à 80 % de leur sommeil – dans la phase de sommeil paradoxal. Pour les adultes, le sommeil paradoxal n’est que de deux heures environ, soit 20 à 25 % de leurs heures de sommeil.

Les chercheurs sur le cerveau supposent que le sommeil paradoxal sert à créer et à intégrer de nouvelles connexions neurales dans le cerveau. Cela signifie que les choses qui sont vécues et apprises pendant la journée sont traitées et stockées dans le sommeil paradoxal.

 


Un bébé qui dort est donc aussi un bébé qui apprend.

Comme les bébés apprennent incroyablement bien et que leur cerveau se développe rapidement, il est également logique qu’ils passent beaucoup de temps en sommeil paradoxal – et qu’ils rêvent.

Deuxièmement, l’allaitement maternel est l’une des principales activités des bébés. Ils boivent au sein plusieurs fois par jour et satisfont à la fois leur faim et leur soif et/ou leur besoin de confort, de sécurité et de proximité.

Ils font également l’expérience d’un nombre infini de perceptions sensorielles par la bouche, le nez, les yeux, les oreilles et la peau. N’est-il pas évident qu’ils traitent également ces expériences dans leurs rêves pendant les phases de REM ?

Ainsi, lorsqu’un bébé endormi bouge sa bouche et sa langue comme il le fait lorsqu’il tète, il crée de nouvelles connexions dans le cerveau et entraîne et affine également ces mouvements musculaires.

Certains pourraient soutenir que ces mouvements de succion ne sont rien d’autre que des réflexes, comme le sourire magique d’un ange dans le sommeil.

Mais les réflexes ou les mouvements réflexes nécessitent aussi toujours le déclenchement d’un stimulus interne ou externe très spécifique.

 

Et qui peut prouver qu’un bébé avec un sourire d’ange ne rêve pas et ne ressent pas quelque chose de très agréable ?

Nous n’en serons jamais sûrs, car les bébés et les jeunes enfants ne peuvent malheureusement pas encore raconter ce qu’ils vivent dans leurs rêves.

Dans sa bouche ouverte, on peut voir le mouvement typique de la langue de traite (parfois à mi-vitesse), avec lequel un bébé masse le lait de son sein.

(Les petits mouvements rapides de la langue, que de nombreuses mères peuvent également ressentir comme une vibration ou un “battement” de la langue, sont également bien visibles.

Ce “battement de langue” se produit souvent vers la fin du repas d’allaitement, lorsque le lait ne coule plus et que le bébé est sur le point de s’endormir)

Les mouvements de traite de la langue pendant le sommeil paradoxal ne peuvent pas être de simples réflexes chez un jeune enfant.

En effet, sucer le sein n’est plus un réflexe inconditionnel chez les bébés plus âgés et les tout-petits, mais est désormais devenu une réaction conditionnelle ou apprise.

S’il en était autrement, il ne serait peut-être pas possible pour les bébés de désapprendre la succion correcte (“la traite”) au sein lorsqu’ils ne sont plus allaités ou qu’ils deviennent “confus dans la succion” par d’autres tétines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *